Catégorie : Littérature américaine

Dans les angles morts, Elizabeth Brundage

Une vieille ferme dans un village paumé de l’état de New-york. Le suicide des propriétaires, ruinés, laissant leurs trois fils, Eddy, Wade et Cole, tout seuls.

La maison est rachetée par un jeune couple, George et Catherine Clare, avec leur fille de trois ans, Franny.  Les trois fils Hale se font engager par les Clare pour remettre à neuf ce qui était leur maison, sans souffler mot de leur identité. George enseigne l’histoire de l’art à l’université pendant que Catherine élève Franny. Ils se font des amis même s’ils restent des étrangers pour les locaux, pour qui la ferme restera toujours aux Hale. Mais un soir de tempête de neige, Catherine est retrouvée assassinée, une hache dans la tête. La personnalité de George en met plus d’un mal à l’aise, mais est-il pour autant coupable de meurtre ?

Cela pourrait être un thriller, mais ce n’en est pas un, c’est bien mieux et bien plus que cela. C’est un livre d’ambiance, glauque à souhait, un roman sur tout ce qu’on ne voit pas, tout ce qui se cache “dans les angles morts”. Remontant le fil du temps, l’histoire nous dévoile le drame des Hale, puis celui des Clare. On suit Catherine, qui emménage à reculons dans cette maison “en réprimant un frisson” , jusqu’à sa mort, glaçante. (suite…)

Une maison parmi les arbres, Julia Glass

IMG_20180924_144645.jpg

Je manque de temps pour venir à bout (ou tenter !) de mes envies de lecture … elles s’enchaînent et je parviens péniblement à avancer dans le train, quand la fatigue ne me fait pas somnoler contre la vitre …

Malgré cette PAL débordante, j’ai tout de même tenté ma chance lors de l’édition “littérature” de Masse Critique sur Babelio (on est accro aux bouquins ou on ne l’est pas, ma bonne dame) et paf, j’ai gagné le nouveau roman de Julia Glass, auteur dont j’ai entendu beaucoup de bien. (suite…)

Eden Springs, Laura Kasischke

eden_

Bon, me voilà à nouveau déçue face à l’immensité de mes attentes …

Laura Kasischke est un auteur que j’adore, que je suis depuis des années, dont j’ai lu et aimé tous les livres. Un nouveau roman d’elle, c’est comme Noël pour moi (idem pour Kate Atkinson et Delphine de Vigan). Je me suis donc ruée sur celui-ci, alléchée par le pitch qui semblait si bien coller à son univers. Je l’ai lu en une heure à peu près … et j’en suis ressortie un peu déconvenue …

D’abord, ceci n’est pas un roman, mais une “novella”, un peu plus qu’une nouvelle si j’ai bien compris, basée sur des faits réels : l’histoire de Benjamin Purcell, un prédicateur des années 20, qui a créé une secte, entouré de jeunes filles qui l’idolâtrent, et à qui il promet la vie éternelle. Il a créé “La maison de David”, où la communauté vit, ainsi que le premier parc d’attraction des USA, Eden Springs, qui donne son titre au roman. Tout irait bien si un cadavre de jeune fille étranglée n’avait pas été trouvé dans un cercueil censé abriter le corps d’une vieille dame … (suite…)

Dans la forêt, Jean Hegland

dav

Ce livre ! J’en ai tellement entendu parler sur la blogo, sur Instagram, … Et toujours des avis élogieux. Le mien est un peu plus nuancé.

L’histoire, d’abord. A une époque indéterminée (mais que l’on devine pas si loin de nous), aux USA. La civilisation s’est effondrée, il n’y a plus d’électricité, plus d’essence, plus de magasins. Les gens fuient, abandonnent leurs maisons, tandis que des épidémies de maladies se propagent. Pour Nell et Eva, deux soeurs adolescentes, la vie paisible dans la forêt tourne au tragique quand elles perdent, l’un après l’autre, leurs parents. Livrées à elle-même, elles tentent de survivre sans oublier leurs passions : les livres pour Nell et la danse pour Eva. (suite…)

Famille modèle, Eric Puchner

 

1985. Une famille américaine, un couple et trois enfants. Warren Ziller a fait quitter leur Wisconsin aux siens pour le soleil brûlant et les mirages de la Californie. Ayant investit dans un projet immobilier (foireux) jusqu’à ses dernières économies, Warren ne parvient pas à avouer à sa famille la ruine qui les guette, l’affaire qui tourne au désastre. Alors, il ment, tandis que Dustin et Lyle, les deux aînés, sont en plein tourments adolescents, que Jonas est obsédé par la mort et que Camille, sa femme, patauge dans ses projets professionnels. Tout commence par leur voiture saisie, que Warren prétend volée, et ensuite, ils perdent tout : meubles, maison, solidarité, amour, confiance. (suite…)

Someone, Alice McDermott

IMG_20180722_200436.jpg

C’est l’été, je vide ma Pal, et ce roman attendait son heure depuis un bout de temps …

Brooklyn, années 30. Marie a 7 ans, un grand frère studieux, Gabe, un père adoré qui a des soucis avec l’alcool et une mère au foyer. Entre l’école, les jeux dans la rue avec les gamins du quartiers et la vie ordinaires des voisins, tous immigrés irlandais, nous suivons Marie de son enfance à sa vieillesse. (suite…)

Mon désir le plus ardent, Pete Fromm

 

Lu sur les conseils de Céline (encore et toujours !), je ne regrette pas cette lecture, alors que c’était mal parti, ma seule expérience avec les bouquins de Pete Fromm ayant fait un gros flop (“Lucy in the sky” et moi, ça n’a pas collé).

Ce roman est l’histoire d’amour inébranlable de Maddy et Dalton, deux guides de rivières du Wyoming, rencontrés jeunes, mariés vite, et qui s’aimeront toute leur vie. Dans cette vie à deux, l’amour, la passion même (ils “n’arrêtent pas de se tripoter” dit leur fils d’un air dégoûté), une famille, mais aussi des difficultés financières et, surtout, la sclérose en plaques de Maddy, qui s’invite alors qu’elle a à peine 27 ans. (suite…)

Les furies, Lauren Groff

furies

De ce roman, je ne connaissais que sa réputation de “meilleur livre de 2015”, dixit Barack Obama himself. Et les louanges de mon amie Céline. Trouvé d’occasion en poche, je l’ai emporté en me disant “pourquoi pas ?”.

Et quelle bonne pioche, mes amis ! Car ce livre est un chef-d’oeuvre d’intelligence, un roman aux personnages tout simplement inoubliables, superbement construit, et passionnant. (suite…)

Idaho, Emily Ruskovich

Quel coup de poing au ventre que ce livre.
Un premier roman encensé un peu partout, et c’est ô combien mérité …

Le pitch : 

Idaho : Ann, mariée avec Wade, reste obsédée par l’histoire familiale de son mari. Quelques années auparavant, l’ex-femme de Wade, Jenny, a tué May, leur plus jeune fille, tandis que l’aînée – June- s’est enfuie et a disparu. Wade, atteint de démence précoce, laisse s’effacer peu à peu ses souvenirs de cette journée atroce du mois d’août, où ce meurtre incompréhensible a été commis. Mais Ann cherche à comprendre comment une mère peut protéger sa fille des piqûres de moustiques un moment, et la tuer la minute d’après.

“Idaho”, malgré son sujet qui avait tout pour m’effrayer, m’a conquise dès ses premières pages, et m’a captivée jusqu’au bout. Il est difficile de vous parler de cette lecture car, au-delà de son sujet, c’est son écriture qui en fait un chef-d’oeuvre. Oui, un chef-d’oeuvre, et c’est pourtant un premier roman ! (suite…)

Les filles des autres : un roman à suspense, Amy Gentry

Voilà un roman qui m’a tout de suite attirée par sa couverture originale et qui s’est révélé une excellente lecture, un fantastique suspense, qui m’a tenue en haleine pendant deux jours entiers !

Julie, 13 ans, est kidnappée une nuit dans sa chambre, sous les yeux de sa petite soeur. La famille est dévastée et tente de se reconstruire. Huit ans plus tard, on sonne à la porte : c’est Julie. Passé la joie des retrouvailles, la vie de la famille reprend peu à peu. Seule Ana, la mère, a des doutes sur l’identité de cette jeune femme qui prétend être sa fille. Contactée par un détective privé qui partage ses interrogations, Ana se lance dans une quête de la vérité sur “Julie” et ce qui lui est arrivé …
J’ai littéralement dévoré ce livre, qui m’a complètement happée de bout en bout. Racontant d’abord le kidnapping de Julie par le biais de sa petite soeur terrifiée, le roman reprend ensuite avec la réapparition de la jeune fille 8 ans plus tard, du point de vue de la mère. En parallèle, plusieurs chapitres intitulés avec des prénoms de jeune fille nous dévoile ce qu’il s’est passé à la manière d’un compte à rebours à l’envers, une originalité du livre qui m’a beaucoup plu.
Ce suspense psychologique m’a rendue complètement accro : Julie est-elle vraiment Julie ? Que s’est-il réellement passé ? Pour ne rien gâcher, il est bien écrit, ce qui n’est pas toujours le cas des suspenses à la mode …
Un seul détail m’a dérangée : dès le retour de “Julie” j’ai voulu crier “punaise, faites un test ADN et basta !”. Bizarrement, ça n’effleure personne. Petite incohérence qui n’a pas suffi à me gâcher mon plaisir à la lecture de cet excellent roman, original, bien ficelé, bien construit, bien écrit, bref, à recommander chaudement pour des soirées le nez plongé dans une intrigue palpitante !
Les filles des autres : un roman à suspense, (Good as gone)  Amy Gentry, Robert Laffont, 2017