Catégorie : Ma vie de lectrice

Jurée du Grand Prix des Lectrices Elle 2020 !

Ce blog tourne au ralenti, la faute (un peu) aux enfants en vacances, mais aussi (beaucoup) à une nouvelle aventure dans laquelle je me suis lancée …

Donc, pour ceux qui ne le savent pas (j’ai crié ma joie sur Facebook et Instagram), je suis sélectionnée pour faire partie du jury du Grand Prix des Lectrices Elle 2020 ! (ici, je repousse un cri de joie intérieurement). Concrètement, ça veut dire que je vais lire environ trois livres par mois et 7 livres pour le mois qui m’a été attribué plus spécifiquement …

Qui, que, quoi ?

Reprenons. Le jury se compose de 120 lectrices, et chaque mois comporte un groupe de 15 jurées. Je suis du jury de septembre, ce qui signifie qu’avant ce mois, j’aurai à lire 7 livres : deux polars, deux essais, trois romans. Sur ces 7 livres, moi-même et mes co-jurées de septembre en retiendront 3, qui seront envoyés en relecture, au mois de septembre donc (aaaah) aux jurées des autres mois. Et ainsi de suite … Chaque jurée doit rendre une fiche de lecture et attribuer une note sur 20, pour chaque livre. A la fin, les avis sont comptabilisés, et il restera trois livres, un roman, un polar et un essai, qui recevront ce fameux Grand Prix des Lectrices Elle !

Je ne suis que joie, bonheur et excitation, mais autant vous dire que ma PAL fait la gueule. Déjà débordante, elle est boudée et reléguée dans un coin, prise que je suis par la lecture de ces 7 romans, à lire ET à chroniquer avant début août.

D’où la relative désertion de ce blog (qui fait un peu la gueule aussi, y a pas de raison). Je dois donc rendre tout ça pour bientôt et ensuite … je pars en vacances 😉 Là, j’emporte (une partie de) ma PAL ! Je reviendrai donc mi-août avec de nouvelles chroniques !

Je vous souhaite un bel été, avec du soleil, plein de lectures, et de la douceur de vivre …

Derniers achats en librairie !

Je peine un peu à rédiger mes deux chroniques en attente, le dernier Jodi Picoult (dévoré) et un recueil d’Alice Munro pour le Mai en nouvelles de chez Marie-Claude et Electra. Du coup, en attendant que ma plume se décoince, rien de mieux qu’un article sur les petits nouveaux qui ont rejoint ma pal immense; mes craquages en librairie, bref, du shopping livresque !

On commence avec un livre que j’ai déjà, bien sûr, et depuis que je suis petite. Mais que voulez-vous, je suis faible, et quand j’ai su qu’une édition collector de “Matilda” sortait pour ses 30 ans, ben j’ai foncé ! Et c’est une merveille ! Un moyen format, cartonné, avec une jaquette magnifique, du papier tout doux, et un dépliant collector avec de nouvelles illustrations de Quentin Blake, sur les métiers que Matilda aurait pu exercer, à 30 ans.

Place aux photos !

Je ne vous montre pas trop le dépliant collector, pour que ayez la curiosité d’aller le voir de plus près … Pour ceux qui, comme moi, ont Matilda dans leur coeur depuis l’enfance, cette édition est indispensable ! Petit bémol : j’aurais adoré avoir les illustrations en couleur, comme dans la version anniversaire en grand format du Bon Gros Géant qui lui, était tout en couleurs. Snif. Mais je pinaille.

Voici le reste :

Toujours influencée par ma formation de ce mois-ci en littérature canadienne qui m’a fait lire Alice Munro, j’ai trouvé chez Pêle-Mêle trois livres notés : les “Neufs contes” (gothiques) et “C’est le coeur qui lâche en dernier” (encore une dystoie d’anticipation !), de Margaret Atwood, ainsi que ‘”L’orangeraie”, de Larry Tremblay, dont j’avais pourtant soufflé à la formation “punaise, ça a l’air affreusement triste”.

J’ai adoré lire “La servante écarlate”, et j’espère être ravie par ces deux autres lectures d’Atwood, dont on dit beaucoup de bien.

J’ai aussi craqué pour “Mudwoman”, de Joyce Carol Oates (oui, je sais, j’ai acheté “Maudits” et je ne l’ai pas encore lu), et pour “La république de l’imagination” (cette couverture !), qui n’est pas un roman mais un texte sur les souvenirs de lecture de l’auteur des grands romans américains, en parallèle avec son parcours d’exilée aux Etats Unis.

Il n’est pas sur la photo de groupe, mais j’ai aussi acheté ce classique américain, qui m’a l’air poignant …

Enfin, j’ai craqué sur la parution en poche du premier roman de Lauren Groff, l’auteur des “Furies”, quasiment les yeux fermés (un monstre dans un lac, un terrible secret, des légendes familiales, que demander de plus ?).

Et me voilà calmée pour un (petit) peu de temps !

Connaissez-vous certains de ces titres ?

Pêle-mêle d’abandons/déceptions

Parce que la vie de lectrice, ce n’est pas tous les jours ” Youplaboum-voilà-un-chef-d’oeuvre “, j’ai rassemblé en un article un peu brouillon, un peu fourre-tout, ces dernières lectures d’où je suis sortie mitigée, ou qui m’ont carrément laissée sur le côté …

Ah, Maggie ! Tu m’avais tellement éblouie avec ce coup de coeur immense que fut “I am, I am, I am”, que j’ai voulu tout lire de toi. J’avais déjà adoré trois autres titres (que je compte relire, tiens, je ne m’avoue pas vaincue) : “La disparition d’Esme Lennox”, “Quand tu es parti” et “Cette main qui a pris la mienne”. Je me suis précipitée les yeux fermés sur les romans qui me manquaient … pour en ressortir déçue. Les deux m’ont paru si fades à côté de ce chef d’oeuvre que je venais de quitter (“I am”). J’ai eu un mal fou à m’attacher aux personnages, à m’intéresser aux intrigues. je les ai néanmoins terminés, mais n’en ai pas eu grand chose à dire, donc je ne les ai pas chroniqué.

Bouh.

Il me reste “Assez de bleu dans le ciel”, mais je vais attendre un peu, histoire de digérer ces déceptions …


Une lecture que j’attendais avec impatience, alléchée par le billet de Cuné, mais qui a fait un flop retentissant chez moi : “Personne de disparaît”, de Catherine Lacey. Cette histoire de road trip d’une femme qui plaque tout du jour au lendemain ne m’a absolument pas parlé. Je me suis ennuyée (alors que Cuné avait vendu un livre drôle ! 😉 et rebelote, je ne suis pas attachée à l’héroïne ni trouvé d’intérêt à son voyage.
Sans rancune, Cuné 😉

J’ai carrément abandonné … mais je laisse une chance à Catherine Lacey avec son nouveau roman “Les réponses” .

Dernier flop :

Achat impulsif à la librairie, d’après la promesse de la couverture, d’un “vrai, grand roman américain”. Moui. En fait, bof. Pourtant il y avait un bon pitch : l’histoire de quatre enfants qui, un jour d’été 1969, vont voir une voyante, laquelle leur annonce individuellement la date de leur mort. Gloups. Et qui donc promettait un bouquin intéressant sur la question du destin, du libre arbitre, tout ça …. J’ai quand même lu presque 200 pages avant qu’il me tombe des mains. Pas vraiment qu’il soit mauvais, mais juste … bof. Il ne me passionnait pas plus que ça, et j’avais envie de passer à autre chose.

Le livre nous tombe des mains ? Qu’il tombe.

Daniel Pennac

Après cette kyrielle de flops, j’avais besoin d’un petit remontant. J’ai donc jeté mon dévolu sur “L’amour comme par hasard”, d’Eva Rice, dont j’avais adoré “Freddie Friday”. J’espère me régaler !

Et vous, ça vous arrive aussi les petits coups de mou littéraires, les flops, les abandons ?

Portrait de lectrice de A à Z

Vu chez Marie-Claude et Cuné (entre autres !), un tag bien sympa à lire et à écrire, je me lance !

A pour « auteur » : l’auteur(e) dont tu as le plus de livres

Incontestablement, je dirais ma bien–aimée Kate Atkinson, puisque j’ai lu toute son oeuvre … Et puis Laura Kasischke, dont j’ai tout lu sauf sa poésie.

Résultat de recherche d'images pour "laura kasischke"
Résultat de recherche d'images pour "kate atkinson"
En plus, elle a de beaux foulards, Kate

B pour « best » : la meilleure suite de série

“Harry Potter”, je pense. On a encore rien écrit de mieux, dans le genre série addictive !

C pour « current » : ta lecture en cours

“La distance entre nous”, de Maggie O’Farrell. Depuis mon choc littéraire de “I am, I am, I am”, j’ai décidé de dévorer ses livres pas encore lus … J’avais déjà dans ma bibliothèque “Quand tu étais parti”, “L’étrange disparition d’Esme Lennox”, et “Cette main qui a pris la mienne”. “En cas de forte chaleur” ne m’a pas fait grande impression, je ne l’ai pas chroniqué, par contre .

D pour « drink » : la boisson qui accompagne tes lectures

Je ne pense pas vraiment à boire quand je lis, je suis plutôt grignotage de salé : noix de cajou, chips, … c’est mal, oui je sais. Si je devais boire, je choisirais un petit verre de blanc (faisons les choses à fond !).

E pour « e-book » : e-book ou roman papier

PAPIER ad vitam eternam. Il ne faut pas me parler de e-book, de liseuse, de lire sur écran. C’est NIET. C’est mon côté bibliothécaire vieillotte.

F pour « fictif » : un personnage fictif avec qui tu serais sortie au lycée

Darcy, of course, et si possible sous les traits de Colin Firth … Sinon, ado, j’étais amoureuse de Jamie Fraser, de la saga “Outlander”, lue bien avant qu’on en fasse une série télé. Je dois dire qu’ils ont bien choisi l’acteur d’ailleurs 😉

Résultat de recherche d'images pour "jamie fraser"
Roooooooh

G pour « glade » : un roman auquel tu es contente d’avoir laissé une chance :

Bouh, je ne trouve pas …

H pour « hidden » : un roman que tu considères comme un joyau caché

Caché je ne sais pas, mais pas archi connu : je dirais “Un tout petit rien”, de Camille Anseaume, pépite de sensibilité.

I pour « important » : un moment important dans ta vie de lectrice

La découverte de la blogosphère littéraire, il y a une dizaine d’années. Tout d’un coup, je pouvais partager mes lectures, lire des avis, piocher mille idées de livres à lire ! le bonheur !

J pour « juste » : le livre que tu viens juste de finir

“Né d’aucune femme”, de Franck Bouysse, que j’ai fini par lire après tout le monde. Mon avis sera pour cette semaine, mais j’ai survécu à toute cette (belle) noirceur.

K pour « kind » : le genre de roman que tu ne liras jamais

La S-F, la Fantasy et l’horreur, ce n’est vraiment pas ma tasse de thé.

L pour « long » : le plus long roman que tu aies jamais lu

Oh, la colle … Je dirais “Les misérables”, de Victor Hugo, que j’adore … (Céline, on avait dit qu’on allait le relire, tu te souviens ?! C’est sans compter toutes les nouveautés attirantes, pfff).

M pour « major » : le livre qui t’a causé le plus gros « hangover »

Si je comprends bien le terme, il s’agit de se remettre d’une lecture … il y en a plein, des livres adorés, et qui me font dire “que lire après ça ?” ! Mais je pense à “D’après une histoire vraie” de Delphine de Vigan, qui m’avait complètement chamboulée : autant pour l’intrigue, addictive, que pour le sujet du vrai/faux. J’y ai repensé pendants des semaines après ma lecture, à tenter de démêler tout ça …

N pour « nombre » : le nombre de bibliothèques que tu possèdes

J’ai la chance d’avoir “une chambre à moi”, comme dit Virginia Woolf, et elle contient mes trois bibliothèques …

La bien rangée 1


La bien rangée 2
Le bordel avec ma PAL

O pour « one » : un roman que tu as lu plusieurs fois

Les romans de Kate Atkinson. “L’histoire de l’amour”, de Nicole Krauss. “Les misérables” d’Hugo. Certains de Jacqueline Harpman et d’Amélie Nothomb (les meilleurs !). J’aimerais relire plus souvent, mais je suis trop tentée par les nouveautés pour en prendre le temps …

P pour « préféré » : ton endroit préféré pour lire

Je copie Cuné :
” je suis une LTT de compétition (Lectrice Tous Terrains) “. Sinon, je lis beaucoup dans le train vers le boulot (comme ça je n’entends plus les conversations des autres, ouf). Sinon, je lis au lit, ou dans ma véranda (la classe !).

Q pour « quote » : une citation des livres que tu as lu qui t’inspire ou te fait ressentir plein d’émotions

“Les personnes qui nous enseignent quelque chose gardent une place particulièrement vive dans nos souvenirs. Je n’étais mère que depuis dix minutes lorsque j’ai rencontré cet homme, mais il m’a appris, par un simple geste, l’une des choses les plus importantes sur le rôle de parent : qu’il faut de la gentillesse, de l’intuition, du toucher, et que, parfois, il n’y a même pas besoin de mots”. – Maggie O’Farrell, “I am, I am, I am”

Maggie O’Farrell

R pour « regret » : un regret de lecture

Bof, je n’en vois pas …

S pour série : une série que tu as commencée mais jamais finie

(et dont tous les tomes sont sortis)

“Outlander”, de Diana Gabaldon (voir Jamie Fraser plus haut). J’ai dévoré/adoré cette série de romans à l’adolescence, pas mal écrite, haute en couleurs et très addictive. J’ai lu cinq tomes, je crois puis je me suis lassée ( elle en a pondu 8 !).

T pour « trois » : trois de tes livres préférés de tous les temps

“Matilda”, de Roald Dahl, “L’histoire de l’amour”, de Nicole Krauss , et un qui vient à peine d’entrer dans mon top 3 , encore “I am, I am, I am”, de Maggie O’Farrell …

U pour « unapology » : quelque chose dont tu es fan sans aucun remord

Quelques-uns des bouquins chick litt de Sophie Kinsella ! J’ai un faible pour “Les petits secrets d’Emma” et “Confessions d’une accro au shopping”, que je relis quand je n’ai pas le moral !

V pour « very » : un livre dont tu attends la sortie avec une grande impatience

Le prochain roman de Kate Atkinson (je vous barbe, hein ?). Avec son dernier, Kate m’a déçue pour la première fois et j’ai hâte d’oublier ça, surtout que le prochain verra le retour du détective Jackson Brodie !

W pour « worst » : ta pire habitude livresque

Je corne les pages pour retrouver les passages qui m’ont marquée, et je l’assume et le revendique. Je trouve que ça donne une âme au livre, de pouvoir marquer ce qui m’a donné de l’émotion … Mais je sais que pour certains c’est un sacrilège 😉

X pour « x » : commence à compter à gauche en haut de ton étagère la plus proche et prends le 27ème livre

Résultat de recherche d'images pour "la mère parfaite escales"
Il ne m’a pas laissé un souvenir impérissable, celui-là

Y pour « your » : ton dernier livre acheté

Y en a un petit paquet, lors d’une virée en librairie !

Craquage en librairie !

Z pour « Zzz » : le dernier livre qui t’as tenue éveillée bien trop tard dans la nuit

Je me souviens de ne pas avoir pu m’endormir avant de terminer “Miniaturiste”, de Jessie Burton !

Résultat de recherche d'images pour "Miniaturiste"

Ouf, fini, il prend du temps ce tag …

J’espère que mes réponses vous ont plu 😉

Craquage en librairie !

Hier, dimanche, j’étais au Paradis. Un endroit immense, un labyrinthe de livres … je m’y suis perdue, engloutie par les rayons kilométriques de bouquins, à ne pas savoir où donner de la tête.

“Oh, ce livre ! Non, celui-là ! Oh, un marque-page ! Un carnet ! ah non, je suis interdite de carnet, j’en ai trop. Oh, le rayon jeunesse !”.

Bref, j’aurais pu y planter ma tente et n’en sortir qu’au bout de trois jours entiers. Au détour d’un rayon, voilà une autre pièce cachée, toute autant remplie de merveilles, et encore une autre, mais où est la sortie ? Une véritable caverne d’Ali Baba. Bref, j’ai passé une heure à la librairie Filigranes, à Bruxelles, “la plus grande librairie de plain pied du monde”, dixit leur site.

Une infime partie du Paradis des lecteurs

Et bien sûr, je n’en suis pas sortie indemne les mains vides… Je vous montre tout ça ! J’ai trouvé tout ce que je voulais et même plus … Commençons par la littérature …

Les craquages pour maman

J’ai résisté quelques temps à ce livre, “Né d’aucune femme”, de Franck Bouysse. Trop sombre, trop noir, trop glauque, sans doute pour moi. Et puis, j’en ai lu quelques 50 000 avis positifs (que dis-je, dithyrambiques), et zéro négatif. Pas même un avis un peu mou du genou, pas trop emballé. Une ovation littéraire. Et puis ce bandeau ! Pourtant, je SAIS que le bandeau est mon ennemi, qu’il me vend du rêve, c’est son job. Mais tout de même, ne passerais-je pas à côté d’un chef-d’oeuvre, juste pour snober ? Donc, j’ai craqué, ma bonne dame. Et oui, l’accro aux livres est faible.

J’ai ensuite embarqué le roman de Maggie O’Farrell qui me manquait, “La distance entre nous”, parce que depuis “I am, I am, I am”, j’ai décidé que je lirais tout d’elle. TOUT. Point. Ah, j’ai ajouté à la photo “Assez de bleu dans le ciel”, même si c’est triché, je l’ai eu d’occasion (hé hé).

Après ce craquage adulte, hop, j’ai filé au rayon jeunesse, à la recherche d’un album vu sur Instagram . Et bien, sûr, il y était, au Paradis.

Quelles beautés !

L’histoire d’une robe fleurie, qui passe de mère en fille, jusqu’à sa perte. La robe fera le tour du monde, un grand voyage. Je ne vous en dis pas plus pour l’instant, mais qu’est-ce que c’est BEAU ! Remarquez, juste à côté, des jolis marques pages criaient mon nom, les pauvres, je n’allais pas les laisser là. Voilà donc une lecture pour ma Mini Louloute et moi.

Pour mon Grand Lecteur, je traînais comme une âme en peine au rayon BD (c’est pas mon truc), mais mon coeur penchait vers ces deux petits romans … Que j’ai finalement emportés, et tant pis si il est encore un peu jeune … Ce sera pour plus tard, au pire ! Il me les fallait !

Hiiiiiiiii !

Pour “La tribu des Zippoli”, c’est la faute de Jérôme (allez lire son billet et tentez de ne pas acheter ce bouquin – même pour vous). J’ai lu la première page, rigolé, et hop, j’étais ferrée. C’est donc l’histoire d’un livre magique, dont le contenu change en fonction celui qui le lit (quel pitch !).

Je veux la suite

Dernier craquage, “L’impossible madame Bébé”, officiellement pour mes enfants, officieusement parce que c’est tout à fait le style de livres que j’aurais voulu lire petite !

Je suis ressortie du Paradis de la librairie avec des étoiles plein les yeux, les bras remplis de merveilles, impatiente de lire tout ça. Voilà donc comment un dimanche bien tranquillou s’est transformée en voyage paradisiaque.

Alors, je vous ai donné envie, hein ?

Craquage en librairie, épisode 1

Nouvelle rubrique en ce début d’année : je vous montre mes craquages en librairie !

Ici, tout est d’occasion, et si certains titres sont des découvertes, d’autres sont des trouvailles que je cherchais frénétiquement (oui, c’est moi qui suis montée sur l’escabeau pour déranger tout le rayon – pardon). (suite…)

Bilan livresque de 2018 !

Pour une fois, il me vient aussi l’envie de faire un bilan de mes lectures : en 2018 j’ai -enfin- tenu un carnet où j’ai listé tous les livres lus, et je termine l’année avec un total de 63 livres … Je lis clairement moins que ce que je voudrais, je compte bien augmenter ce chiffre en 2019 (en essayant de passer moins de temps sur Instagram à noter d’autres idées de lectures !).

Je me permets, pour ce bilan, de reprendre la liste qui circule chez Jérôme, Marie-Claude et bien d’autres, en y apportant ma petite touche … et en piochant dans ma liste de romans lus en 2018, mais qui ne sont pas forcément sortis en 2018 … C’est parti !

 

Ma première lecture de l’année : 

Résultat de recherche d'images pour "les attachants rachel corenblit"

 

Et la dernière (qui sort en janvier) :

Résultat de recherche d'images pour "edith oliver forbes"

 

Le livre le plus court lu (excellent !) :

Résultat de recherche d'images pour "la femme brouillon dhée"

 

Et mon plus gros pavé : 

Résultat de recherche d'images pour "l'indésirable sarah waters"

 

Le livre que j’attendais le plus :

Résultat de recherche d'images pour "les loyautés"

 

Le meilleur premier roman :

Résultat de recherche d'images pour "idaho emily ruskovich"

 

Ma meilleure découverte :

Résultat de recherche d'images pour "poppy et les métamorphoses"

 

Ma plus grosse déception :

Résultat de recherche d'images pour "eden springs"

 

Le livre qui m’a fait pleurer :

Résultat de recherche d'images pour "éparse lisa balavoine"

 

Celui qui m’a fait le plus rire :

Résultat de recherche d'images pour "la nouvelle vie de kate reddy"

 

Le plus beau titre de l’année :

Résultat de recherche d'images pour "mon désir le plus ardent"

 

Un auteur découvert : 

Résultat de recherche d'images pour "tenir jusqu'à l'aube"

 

Le livre encensé mais que je n’ai pas aimé : 

Résultat de recherche d'images pour "la chambre des merveilles"

 

Mon meilleur polar :

Résultat de recherche d'images pour "dans les angles morts"

 

Le livre le plus bouleversant : 

Résultat de recherche d'images pour "la petit fille sur la banquise"

 

Le livre dont l’écriture m’a éblouie : 

Résultat de recherche d'images pour "une longue impatience"

 

Le roman que j’ai ENFIN découvert (et adoré !) : 

Image associée

 

Et s’il fallait n’en retenir qu’un :

Résultat de recherche d'images pour "éparse lisa balavoine"

 

Je vous souhaite une excellente année 2019, emplie de livres !

Merci à ceux qui passent par ici me lire, commenter, échanger : mon voeu pour cette année sera d’enrichir ce blog d’encore plus de jolies rencontres livresques et de belles lectures !