Mai 202019
Derniers achats en librairie !

Je peine un peu à rédiger mes deux chroniques en attente, le dernier Jodi Picoult (dévoré) et un recueil d’Alice Munro pour le Mai en nouvelles de chez Marie-Claude et Electra. Du coup, en attendant que ma plume se décoince, rien de mieux qu’un article sur les petits nouveaux qui ont rejoint ma pal immense; mes craquages en librairie, bref, du shopping livresque !

On commence avec un livre que j’ai déjà, bien sûr, et depuis que je suis petite. Mais que voulez-vous, je suis faible, et quand j’ai su qu’une édition collector de “Matilda” sortait pour ses 30 ans, ben j’ai foncé ! Et c’est une merveille ! Un moyen format, cartonné, avec une jaquette magnifique, du papier tout doux, et un dépliant collector avec de nouvelles illustrations de Quentin Blake, sur les métiers que Matilda aurait pu exercer, à 30 ans.

Place aux photos !

Je ne vous montre pas trop le dépliant collector, pour que ayez la curiosité d’aller le voir de plus près … Pour ceux qui, comme moi, ont Matilda dans leur coeur depuis l’enfance, cette édition est indispensable ! Petit bémol : j’aurais adoré avoir les illustrations en couleur, comme dans la version anniversaire en grand format du Bon Gros Géant qui lui, était tout en couleurs. Snif. Mais je pinaille.

Voici le reste :

Toujours influencée par ma formation de ce mois-ci en littérature canadienne qui m’a fait lire Alice Munro, j’ai trouvé chez Pêle-Mêle trois livres notés : les “Neufs contes” (gothiques) et “C’est le coeur qui lâche en dernier” (encore une dystoie d’anticipation !), de Margaret Atwood, ainsi que ‘”L’orangeraie”, de Larry Tremblay, dont j’avais pourtant soufflé à la formation “punaise, ça a l’air affreusement triste”.

J’ai adoré lire “La servante écarlate”, et j’espère être ravie par ces deux autres lectures d’Atwood, dont on dit beaucoup de bien.

J’ai aussi craqué pour “Mudwoman”, de Joyce Carol Oates (oui, je sais, j’ai acheté “Maudits” et je ne l’ai pas encore lu), et pour “La république de l’imagination” (cette couverture !), qui n’est pas un roman mais un texte sur les souvenirs de lecture de l’auteur des grands romans américains, en parallèle avec son parcours d’exilée aux Etats Unis.

Il n’est pas sur la photo de groupe, mais j’ai aussi acheté ce classique américain, qui m’a l’air poignant …

Enfin, j’ai craqué sur la parution en poche du premier roman de Lauren Groff, l’auteur des “Furies”, quasiment les yeux fermés (un monstre dans un lac, un terrible secret, des légendes familiales, que demander de plus ?).

Et me voilà calmée pour un (petit) peu de temps !

Connaissez-vous certains de ces titres ?


Reader Comments

Write a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *