Je continue ma découverte de Ian McEwan avec LE roman-phare, semble-t-il, de sa bibliographie, “Expiation”. Angleterre, un jour de canicule de 1935, Briony, 13 ans, prépare l’écriture de sa pièce de théâtre. Les cousins vont débarquer, il faudra distribuer les rôles. Toute la maison est en effervescence. Sa soeur aînée, Cécilia, meurt d’ennui dans sa chambre et ne rêve que de s’évader pour enfin vivre sa vie. Briony, une enfant à l’imagination fertile, voulant plaire aux adultes, va causer un drame quand elle surprendra Cécilia avec Robbie Turner, le fils de la femme de ménage. Sa réaction face aux désirs des adultes va briser plusieurs vies, et faire éclater la famille.

Le roman est découpé en trois parties : les événements de ce fameux jour de 1935, Robbie à la guerre cinq ans plus tard, puis Briony, à 18 ans, voulant expier sa faute …

Comme l’indique son titre, c’est un roman sur la culpabilité, les remords et les regrets, mais aussi sur les apparences. Briony, qui n’a rien compris à ce qu’elle a vu ou cru voir, réduit en miettes la vie de Robbie et celle de sa soeur, et passera sa vie à expier son crime, à demander pardon. Elle deviendra écrivain, et la fin du roman, surprenante, porte celui-ci à un tout autre niveau : le lecteur a-t-il été manipulé ? C’est aussi une réflexion sur le pouvoir de la fiction, et la position de l’auteur, tel un Dieu, manipulant ses personnages à sa guise …

Si j’ai beaucoup aimé cette lecture, j’y ai tout de même trouvé quelques longueurs, notamment dans la seconde partie, au front, où McEwan semble un peu trop s’éloigner de son intrigue de base …

La psychologie des personnage est très fouillée, l’écriture superbe, et c’est un roman qui prend son temps, une lecture exigeante. Une belle découverte, mais qui ne m’a pas renversée … j’ai tout autant apprécié ma lecture de “L’intérêt de l’enfant”, du même auteur, que j’ai trouvé plus facile à lire.

14 thoughts on “Expiation, Ian McEwan

  1. Je suis en train de le lire justement, une lecture exigeante c’est certain, j’aime bien pour l’instant à voir…

  2. J’ai adoré ce roman, plus que l’adaptation ciné, qui n’est pourtant pas mal… mais comme je l’ai vu après avoir lu le livre, il m’a manqué l’effet de surprise…

  3. J’en ai lu plein de l’auteur (le dernier m’attend!), Expiation a été tellement encensé à l’époque que oui, j’attendais plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *