Loin de moi l’idée de râler sur ma position privilégiée de jury pour le Grand Prix des lectrices Elle, mais ces lectures imposées me frustrent dans mes envies personnelles, et j’ai profité d’un peu de temps avant l’arrivée de la prochaine fournée pour piocher dans ma Pal un livre – même pas récent, même pas de rattrapage de la rentrée littéraire, non.

Plutôt un titre déniché chez mon bien-aimé Pêle-Mêle, dont je savais dans un coin embrumé de mon cerveau que c’était bien, ou du moins que j’en avais entendu des éloges (Céline ? C’était toi ? je ne sais plus).

“La position” est un roman réjouissant ! On y suit la famille Mellow, dont les deux parents ont écrit une sorte de manuel des relations sexuelles, un Kama Sutra perso, et illustré de dessins des parents, en plein action s’il-vous-plaît. Livre qui, devenu un best-seller, tombe entre les mains des quatre enfants du couple, qui en seront -bien sûr- traumatisés chacun à leur manière.

Après la scène d’ouverture où les enfants, profitant d’une absence parentale, compulsent le fameux bouquin, le roman fait un bond en avant pour les retrouver, à l’âge adulte. Aucun n’est vraiment épanoui : entre dépression, mariage qui bat de l’aile , impuissance, ou addictions, chacun cherche à s’en sortir, tandis que le couple des parents s’est défait.

Ils étaient là. Eux. Les parents. Allongés sur les draps froissés du lit, ce grand lit blanc déjà représenté sur la couverture, lui au-dessus, elle en-dessous, souriants et détendus, leurs corps soudés l’un à l’autre.

– Putain de merde, lâcha Holly.

J’ai énormément apprécié la lecture de cette saga familiale attachante, passant d’un point de vue à l’autre sans ennui, jusqu’aux parents qui, peu à peu, racontent comment leur couple – si parfait – a explosé. Une interrogation intéressante sur ce que l’on transmet à la génération suivante, et l’impact que les actes peuvent avoir, dans une famille.

Le style de Meg Wolitzer est ironique, drôle et cruel. Elle ne ménage pas ses personnages, et son livre se dévore comme un bonbon. La preuve, je me suis jetée sur “Les intéressants”, un autre de ses romans … vite, vite, la sélection Elle va arriver, on m’a prêté un livre et je viens d’en acheter encore un 😉

La position, Meg Wolitzer, 10/18, 2014 , 403 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *