Juil 042018

furies

De ce roman, je ne connaissais que sa réputation de “meilleur livre de 2015”, dixit Barack Obama himself. Et les louanges de mon amie Céline. Trouvé d’occasion en poche, je l’ai emporté en me disant “pourquoi pas ?”.

Et quelle bonne pioche, mes amis ! Car ce livre est un chef-d’oeuvre d’intelligence, un roman aux personnages tout simplement inoubliables, superbement construit, et passionnant.

Divisé en deux parties (“Fortune” et “Furies”), l’auteur nous conte l’histoire d’un couple parfait, Lancelot dit Lotto, et Mathilde. La première moitié du livre est consacrée à Lotto, jeune homme brillant, solaire, qui se veut comédien mais qui deviendra un dramaturge renommé. Il épouse Mathilde à peine deux semaines après leur rencontre, ils ont 22 ans et l’avenir devant eux. La mère de Lotto, immensément riche, leur coupe les vivres, furieuse de ce mariage. Qu’importe, ils vivent d’amour et d’eau fraîche, Mathilde subvenant à leurs besoins tandis que Lotto écrit. Cette première partie nous montre une Mathilde froide, lointaine, femme parfaite, épouse modèle d’un grand artiste. Mais tous les mariages ont des secrets …

À un moment, malgré son intelligence et son art d’administrer les choses, elle était devenue une épouse, et les épouses, nous le savons tous, sont invisibles. Les elfes de minuit du mariage.

Leur vie défile, de fêtes immenses en premières théâtrales, Lotto toujours plus arrogant, Mathilde toujours en retrait. Jusqu’à la seconde partie du livre, où l’histoire reprend, du point de vue de Mathilde. Et là, tout bascule. Toutes les certitudes du lecteur s’effondrent, il faut repartir de zéro. Mathilde n’est pas celle que l’on croyait (et Lotto n’en a pas la moindre idée). Mathilde, femme de l’ombre, est à présent en pleine lumière, avec une noirceur insoupçonnée. Elle devient LE personnage du livre, et quel personnage ! Lotto, qui me passionnait pourtant, m’a soudain paru tout pâlot. Mathilde m’a complètement fascinée, et m’a hantée bien après la fin de ma lecture. Personnage cruel, calculateur, à l’enfance plus que trouble, et le lecteur se rend compte que Lotto, son grand amour, ne connaît absolument pas sa femme, et ne la connaîtra jamais. Des événements de la première partie sont vus sous un tout autre angle, et c’est terrifiant. Le couple parfait en prend un sacré coup.

Le mariage est un tissu de mensonges. Gentils, pour la plupart. D’omissions. Si tu devais exprimer ce que tu penses au quotidien de ton conjoint, tu réduirais tout en miettes.

Construit d’une main de maître, ce roman est diabolique et passionnant. Terriblement intelligent, bien écrit, plein d’originalité (les phrases entre crochet où un narrateur omniscient semble se moquer de ses personnages).

Sa grande force est sa construction et ses personnages, profonds et tout bonnement inoubliables.

Mathilde et Lotto me hanteront longtemps.

Merci à Céline pour le précieux conseil, car cette lecture fut une toute grande lecture !

“Les furies”, Fates and Furies, Lauren Groff, éditions Points, 521 pages de pur bonheur

 

 

 


Reader Comments

  1. Rho oui ce livre est un grand cru ! Je vais suivre cet auteur car quelle intelligence pour nous parler du couple. Le personnage de Mathilde est tout simplement magnifique. Je suis heureuse de ce coup de coeur partagé !

    1. merci de me l’avoir conseillé ! Tu devrais ajouter un champ “recherche” sur ton blog, je voulais lire ton billet sur “Les furies” mais pas le courage de le chercher dans les catégories … Lauren Groff a écrit d’autres romans, je vais me pencher desus …

      1. Je viens de vérifier il a bien un onglet “rechercher” à gauche, mais un peu en bas en effet ! Je n’avais par contre pas chroniqué les furies, car j’avais peur de trop en dévoiler…

  2. Je l’avais beaucoup aimé à sa sortie mais je l’ai assez vite oublié. Mais je me souviens que le personnage de Mathilde m’avait passionnée.

Write a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *