Voilà un roman comme je les aime : un mystère(eke), une écriture mordante, plein d’humour, et des personnages sa-vou-reux.

Mrs Creasy a disparu un beau matin, et c’est toute l’Avenue qui en est sans dessus dessous. Chaque voisin a son mot à dire : enlèvement, meurtre, fuite, dispute conjugale. Ça cancane à tout va. Au milieu, deux petites filles de dix ans : Grace, notre narratrice, et son amie Tilly, qui décident de mener l’enquête, et au passage, tiens pourquoi pas, de trouver Dieu en même temps que Mrs Creasy. Mais chaque habitant de l’Avenue a des choses à cacher …

Roman réjouissant et très réussi, “Mrs Creasy a disparu” vaut moins pour son intrigue que pour sa galerie de personnages succulents. On se croirait dans une Wisteria Lane à l’anglaise, avec son voisin suspecté d’être un pervers, ses commères, ses ados languissants, et ses petites filles fouineuses. Grace et Tilly sont tout bonnement irrésistibles : livrées à elles-mêmes en cet été caniculaire, elles vont interroger les voisins avec une candeur hilarante. Le titre original, The trouble with goats and sheeps, fait référence aux secrets que chacun cache, et aux apparences parfois trompeuses :

– Mais je ne comprends pas, murmura Tilly. Comment Dieu sait qui sont les boucs et qui sont les brebis ? 

-Je crois que c’est tout le problème. Ce n’est pas toujours très facile de faire la différence.

 

L’écriture m’a rappelée un de mes auteurs fétiches, Kate Atkinson, pour l’humour parfois mordant avec lequel les personnages sont croqués.

Je me suis régalée avec cette lecture qui, si elle n’a pas été un coup de coeur, s’est révélée pleine de charme so british 😉

 

 

“Mrs Creasy a disparu”,  The trouble withs goats and sheeps, Joanna Cannon, Harper Collins, 2017, 411 p.

2 Comments on Mrs Creasy a disparu, Joanna Cannon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *