Transcription, Kate Atkinson

Un nouveau roman de Kate Atkinson, c’est comme Nöel pour moi, je guette la traduction en français pendant des mois et quand elle est annoncée je trépigne comme une gamine. Puis, je fonce l’acheter le jour de sa sortie et je le savoure. Enfin, d’habitude … car ici, “Transcription” est une grosse déception.

1940, Juliette, une jeune femme, est engagée pour transcrire les conversations d’un groupe de sympathisants au nazisme. Excitée par son rôle d’espionne, Juliette déchante vite devant l’ennui des dialogues entendus à retranscrire (et nous aussi).  A la fin de la guerre, devenue productrice à la BBC, Juliette est confrontée à ses agissements et ses décisions. (suite…)

Phalène fantôme, Michèle Forbes

Pas de “blue monday” pour Lisette et moi : un café dans la véranda, le soleil de l’hiver et le ciel dégagé, plein de lumière et de beaux romans à chroniquer …

“Phalène fantôme” est un coup de coeur : un premier roman irlandais à l’écriture sensible et qui m’a touchée en plein coeur avec son beau personnage féminin.

1969 à Belfast : c’est l’émeute dans les rues, tandis que Katherine, épouse de Georges et mère de quatre enfants, perd pied dans sa vie de femme. La rencontre avec un phoque au cours d’une baignade et la presque noyade qui en découlera va la bouleverser, et la confronter à ses sentiments et regrets enfouis. Le livre alterne les époques entre la Katherine de 1969 et celle de 1949 :  bien que déjà fiancée à Georges, elle rencontre Tom, un jeune tailleur, dont elle tombe amoureuse. Chanteuse lyrique, elle joue “Carmen”, et Tom crée son costume. (suite…)

Un petit chef-d’oeuvre de littérature, Luc Chomarat

C’est un OVNI, dont la superbe couverture m’a tout de suite attirée, ainsi que la quatrième :

Un roman drôle et mélancolique, prétexte à un portrait amoureux du monde du livre. Il est impossible de résumer un Chomarat, et celui-ci en particulier.
Disons simplement que ce roman narre les aventures d’un livre qui, dès sa naissance, est promis à un destin a priori enviable : celui d’être un petit chef-d’œuvre de littérature.

Mais est-ce suffisant pour exister en 2018 ? Entre crises existentielles et errances, cet ouvrage va tenter de trouver sa place dans un monde en perte de sens.

(suite…)

Craquage en librairie, épisode 1

Nouvelle rubrique en ce début d’année : je vous montre mes craquages en librairie !

Ici, tout est d’occasion, et si certains titres sont des découvertes, d’autres sont des trouvailles que je cherchais frénétiquement (oui, c’est moi qui suis montée sur l’escabeau pour déranger tout le rayon – pardon). (suite…)

L’enfant roman, Fabienne Thomas

C’est l’histoire d’un couple de jeunes parents, Violette et Baptiste, amoureux, à peine sortis de l’adolescence, et qui rêvent d’un enfant. Et, bientôt, naît Clara.

Clara n’est pas parfaite : elle pleure beaucoup – trop. Elle ne tient pas sa tête, elle manque de tonicité. Violette sent que quelque chose cloche, comme un pressentiment au fond de son ventre. Elle insiste pour faire des examens. Et là, le verdict tombe : Clara souffre d’un handicap au cerveau. Elle ne parlera pas, n’ira pas à l’école, n’aura pas une vie “normale”. Violette et Baptiste encaissent et voient leur rêve de famille idéale s’écrouler. (suite…)

Edith & Oliver, Michèle Forbes

Belfast, 1906. Edith rencontre Oliver au music hall où il est illusionniste, et l’accompagne au piano. C’est le début d’une histoire d’amour qui débouchera sur une famille de deux enfants, Agna et Archie. Mais les temps changent, et la renommée d’Oliver est mise à mal par les débuts du cinéma : le public ne le suit plus. Commence alors une descente aux enfers pour Oliver, qui entraîne sa famille avec lui. (suite…)

Bilan livresque de 2018 !

Pour une fois, il me vient aussi l’envie de faire un bilan de mes lectures : en 2018 j’ai -enfin- tenu un carnet où j’ai listé tous les livres lus, et je termine l’année avec un total de 63 livres … Je lis clairement moins que ce que je voudrais, je compte bien augmenter ce chiffre en 2019 (en essayant de passer moins de temps sur Instagram à noter d’autres idées de lectures !).

Je me permets, pour ce bilan, de reprendre la liste qui circule chez Jérôme, Marie-Claude et bien d’autres, en y apportant ma petite touche … et en piochant dans ma liste de romans lus en 2018, mais qui ne sont pas forcément sortis en 2018 … C’est parti !

 

Ma première lecture de l’année : 

Résultat de recherche d'images pour "les attachants rachel corenblit"

 

Et la dernière (qui sort en janvier) :

Résultat de recherche d'images pour "edith oliver forbes"

 

Le livre le plus court lu (excellent !) :

Résultat de recherche d'images pour "la femme brouillon dhée"

 

Et mon plus gros pavé : 

Résultat de recherche d'images pour "l'indésirable sarah waters"

 

Le livre que j’attendais le plus :

Résultat de recherche d'images pour "les loyautés"

 

Le meilleur premier roman :

Résultat de recherche d'images pour "idaho emily ruskovich"

 

Ma meilleure découverte :

Résultat de recherche d'images pour "poppy et les métamorphoses"

 

Ma plus grosse déception :

Résultat de recherche d'images pour "eden springs"

 

Le livre qui m’a fait pleurer :

Résultat de recherche d'images pour "éparse lisa balavoine"

 

Celui qui m’a fait le plus rire :

Résultat de recherche d'images pour "la nouvelle vie de kate reddy"

 

Le plus beau titre de l’année :

Résultat de recherche d'images pour "mon désir le plus ardent"

 

Un auteur découvert : 

Résultat de recherche d'images pour "tenir jusqu'à l'aube"

 

Le livre encensé mais que je n’ai pas aimé : 

Résultat de recherche d'images pour "la chambre des merveilles"

 

Mon meilleur polar :

Résultat de recherche d'images pour "dans les angles morts"

 

Le livre le plus bouleversant : 

Résultat de recherche d'images pour "la petit fille sur la banquise"

 

Le livre dont l’écriture m’a éblouie : 

Résultat de recherche d'images pour "une longue impatience"

 

Le roman que j’ai ENFIN découvert (et adoré !) : 

Image associée

 

Et s’il fallait n’en retenir qu’un :

Résultat de recherche d'images pour "éparse lisa balavoine"

 

Je vous souhaite une excellente année 2019, emplie de livres !

Merci à ceux qui passent par ici me lire, commenter, échanger : mon voeu pour cette année sera d’enrichir ce blog d’encore plus de jolies rencontres livresques et de belles lectures ! 

 

 

 

Ça raconte Sarah, Pauline Delabroy-Allard

Dernière chronique de 2018, déjà !

On termine l’année avec un premier roman encensé partout, qui était en lice pour le Goncourt, et que j’avais hâte de découvrir. J’en ressors mitigée …

Ce roman raconte Sarah donc, de long en large et en travers, par la voix de la narratrice, qui vit pour elle et avec elle une folle passion amoureuse. Elle a une fille, un ex, des parents, un métier de prof, mais toute cette vie disparaît après la rencontre avec Sarah, violoniste, passionnée, exubérante, lumineuse, théâtrale, dramatique, folle, belle, magnifique, vivante. Vivante, ce mot est repris dans maintes répétitions tout au cours du roman. Car dès les premières lignes, le lecteur sait que Sarah est morte, emportée par la maladie. (suite…)