Avr 262019
Pêle-mêle d’abandons/déceptions

Parce que la vie de lectrice, ce n’est pas tous les jours ” Youplaboum-voilà-un-chef-d’oeuvre “, j’ai rassemblé en un article un peu brouillon, un peu fourre-tout, ces dernières lectures d’où je suis sortie mitigée, ou qui m’ont carrément laissée sur le côté …

Ah, Maggie ! Tu m’avais tellement éblouie avec ce coup de coeur immense que fut “I am, I am, I am”, que j’ai voulu tout lire de toi. J’avais déjà adoré trois autres titres (que je compte relire, tiens, je ne m’avoue pas vaincue) : “La disparition d’Esme Lennox”, “Quand tu es parti” et “Cette main qui a pris la mienne”. Je me suis précipitée les yeux fermés sur les romans qui me manquaient … pour en ressortir déçue. Les deux m’ont paru si fades à côté de ce chef d’oeuvre que je venais de quitter (“I am”). J’ai eu un mal fou à m’attacher aux personnages, à m’intéresser aux intrigues. je les ai néanmoins terminés, mais n’en ai pas eu grand chose à dire, donc je ne les ai pas chroniqué.

Bouh.

Il me reste “Assez de bleu dans le ciel”, mais je vais attendre un peu, histoire de digérer ces déceptions …


Une lecture que j’attendais avec impatience, alléchée par le billet de Cuné, mais qui a fait un flop retentissant chez moi : “Personne de disparaît”, de Catherine Lacey. Cette histoire de road trip d’une femme qui plaque tout du jour au lendemain ne m’a absolument pas parlé. Je me suis ennuyée (alors que Cuné avait vendu un livre drôle ! 😉 et rebelote, je ne suis pas attachée à l’héroïne ni trouvé d’intérêt à son voyage.
Sans rancune, Cuné 😉

J’ai carrément abandonné … mais je laisse une chance à Catherine Lacey avec son nouveau roman “Les réponses” .

Dernier flop :

Achat impulsif à la librairie, d’après la promesse de la couverture, d’un “vrai, grand roman américain”. Moui. En fait, bof. Pourtant il y avait un bon pitch : l’histoire de quatre enfants qui, un jour d’été 1969, vont voir une voyante, laquelle leur annonce individuellement la date de leur mort. Gloups. Et qui donc promettait un bouquin intéressant sur la question du destin, du libre arbitre, tout ça …. J’ai quand même lu presque 200 pages avant qu’il me tombe des mains. Pas vraiment qu’il soit mauvais, mais juste … bof. Il ne me passionnait pas plus que ça, et j’avais envie de passer à autre chose.

Le livre nous tombe des mains ? Qu’il tombe.

Daniel Pennac

Après cette kyrielle de flops, j’avais besoin d’un petit remontant. J’ai donc jeté mon dévolu sur “L’amour comme par hasard”, d’Eva Rice, dont j’avais adoré “Freddie Friday”. J’espère me régaler !

Et vous, ça vous arrive aussi les petits coups de mou littéraires, les flops, les abandons ?


Reader Comments

  1. Entièrement d’accord avec toi: Quand on les enchaîne les flops, c’est frustrant, voire désespérant ! Ça m’arrive pratiquement toujours après un gros coup de coeur. Je dois alors changer de registre avant de revenir aux romans.

    Ce que je retiens le plus de ton billet, c’est à quel point c’est désolant lorsqu’on adore un(e) auteur(e) et qu’après quelques bouquins, on tombe sur un flop. Ça m’est arrivée avec Lionel Shriver et Herman Koch… Dans ce temps-là, je me dis, je poursuis la découverte de son oeuvre ou je m’arrête, quitte à être déçue?

    1. Oui, pour Maggie, je suis bien déçue, même si il m’en reste un à lire qui a de très bons échos, et que je peux toujours relire ceux que j’ai adoré il y a plusieurs années (et dont j’ai tout oublié – mémoire de poisson rouge oblige, ça me fera une re découverte !).

  2. J’espère bien que c’est sans rancune ! Ça n’existe pas des goûts absolument identiques ! Et je persiste quant à moi : j’ai trouvé “Personne ne disparaît” très à mon goût 🙂

  3. Il est impossible de n’avoir que de (très) belles lectures . Pour Maggie O’Farrell, c’est tout à fait compréhensible tu as lu son meilleur en premier 🙂

  4. J’abandonne assez rarement (ou très vite 😉 ), mais c’est vrai qu’il y a des périodes de panne de lecture, sans coup de coeur à l’horizon ! Je suis en train de terminer “Caroll” de Patricia Highsmith, l’amour de deux femmes dans les années 50 aux Etats-Unis, j’aime beaucoup. Et j’ai juste entamé “Assez de bleu dans le ciel”, pour le moment j’aime beaucoup le ton !

    1. Il y a eu un film sur “Caroll” non ? Je laisse encore un peu passer du temps avant de lire le dernier de Maggie (j’attendrai ton avis, tiens !)

Write a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *