Deuxième rendez-vous du Fil des mots, après la grande Virginia. Cette semaine, c’est un extrait du dernier numéro du magazine Flow qui m’a le plus marquée. Un article au titre interpellant également pour la perfectionniste que je suis ….

Ça pourrait être mieux – voilà ce que nous évoque souvent notre apparence. Professeure de psychologie, Liesbeth Woertman propose une analyse différente : nous sommes déjà très bien.

Qu’auriez-vous aimé comprendre plus tôt dans la vie ?

Que je suis déjà parfaite comme je suis. Et qu’il est bon de rester fidèle à soi-même. C’est ce que je voudrais dire à une jeune fille d’aujourd’hui : sois fidèle à toi-même, à la personne que tu es, à ton ressenti. Considère ton corps comme une source de sagesse, qui te fait savoir ce dont tu es capable et ce dont tu as besoin pour mener une vie agréable – et sois fidèle à ce que tu découvres ainsi. Sois fidèle à la manière dont tu te sens vraiment, et à ta joie.

Liesbeth Woerman, in Flow N°40

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *