Résultat de recherche d'images pour "l'avenir de la planète commence dans notre assiette"

Cette lecture me faisait peur : je craignais un pavé moralisateur, difficile à lire. Quelle bonne surprise ! Ce fut une de mes lectures de ce Prix Elle les plus fluides, les plus intéressantes, les plus marquantes. Au lieu d’écrire un bouquin indigeste – son thème n’étant pas très joyeux – Jonathan Safran Foer prend le pari d’écrire de courts chapitres comme autant d’anecdotes personnelles, familiales ou sur de grands personnages de l’histoire, toutes passionnantes, dont on ne voit pas bien le rapport avec son sujet, jusqu’à ce qu’il nous éclaire et nous fasse partager sa théorie.

J’ai lu ce livre avec un intérêt grandissant à chaque page, épatée par la manière dont Foer construit son bouquin : il sait pertinemment que son sujet est déprimant au possible (on va tous mourir, la planète va très mal, nos descendants sont foutus), et ose prendre le pari de l’humour pour nous amener tout en douceur à la réflexion, indispensable, sur l’avenir de notre planète. Je tempère un chouïa mon enthousiasme littéraire en avouant que, tout de même, la déprime m’a gagnée à la lecture de cette vision très pessimiste de notre futur. J’ai pris peur, à sa lecture, pour mes enfants. Mais ce livre est important, mérite vraiment sa sélection dans le Prix, et permet une réflexion nécessaire sur notre manière de consommer, qui nous mène tout droit à la catastrophe.

La solution proposée par l’auteur, de diminuer la viande, suffira-t-elle à changer la donne ? Quel sera l’impact réel de ce livre ? Il a en tout cas le mérite de réussir le pari d’être facile à lire – malgré un sujet difficile – , mêlant anecdotes historiques, humour et science, de proposer des solutions, et d’amener chaque lecteur à la réflexion.

Un grand document !

“L’avenir de la planète commence dans notre assiette”, Jonathan Safran Foer, Editions de l’Olivier, 2019

2 Comments on Tous foutus ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *