“Un mariage américain”, ou le roman choral d’une tragédie qui frappe un homme, Roy : celle d’être injustement condamné pour un viol qu’il n’a pas commis. Une histoire d’injustice, de racisme (la promptitude d’un Etat à juger un homme noir), de vie gâchée, mais, surtout, l’histoire d’un mariage, celui de Roy et Celestial. Ils avaient la vie devant eux, mariés depuis à peine un an, quand Roy est emprisonné pour 12 ans.

Le roman alterne les chapitres épistolaires entre Roy et Clestial, mais donne aussi la parole à Andre, l’ami de toujours du couple, amoureux de Celestial en silence. Plutôt que d’approndir la question essentielle de l’erreur judiciaire, Tayari Jones choisit de se centrer sur le mariage et la relation entre Roy et Celestial. Elle montre comment l’absence, la prison, peuvent détruire un jeune couple à l’avenir radieux.

Un roman agréable à lire mais qui ne m’a pas marquée : je n’ai pas ressenti beaucoup d’empathie avec les personnages, et j’ai regretté le manque de profondeur concernant l’erreur judiciaire dont est victime Roy. Le viol dont il est accusé et son procès sont expédiés, et il m’a manqué un petit quelque chose pour être réellement emballée par ce roman, qui promettait pourtant beaucoup (trop ? ).

“Un roman américain”, An american marriage, Tayari Jones, éditions Plon (Feux croisés), 423 pages, 2019

8 Comments on Un mariage américain, Tayari Jones

  1. Bonjour
    je suis d’accord avec votre critique. J’ai bien été déçue…
    Votre blog est très agréable. Je fais partie du Jury de Novembre et je viens de recevoir mes 7 livres… Que du bonheur mais beaucoup de pression aussi!
    Bonne journée
    Claire Renard-Bonton

    • Oui, j’ai l’impression que tout dans ce livre suscite beaucoup d’attentes : le pitch, le thème, la présentation de l’éditeur, es louanges de la 4ème ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *